L'Angleterre bat la France dans ce match pour l'humanité.

Publié le par bachelier18

Retour sur le match Angleterre-France joué à Wembley.

Avant le début du match, il y a eu une vrai commémoration envers les victime du drame du 13 novembre 2015. Lors de ce match était présent au stade Wembley, coloré bleu blanc rouge, le premier ministre David Cameron et le prince William, alors que lors présence n'était pas prévus au programme des deux dirigeants anglais. Avec ce dernier, le sélectionneur anglais, Roy Hudgson et celui de la France, Didier Deschamps ont déposé chacun une germe dans le stade. Exceptionnellement, tous les joueurs était présent sur le terrain, au lieu des onze joueurs habituel. La photo d'avant-match et la minute de silence ont été fait en communion par les deux équipes. L'émotion a atteint le graal au moments de La Marseillaise, ou tous le stade entier, soit 90000 personnes, a chanté l'hymne nationale française.

Pour commencer ce match, Didier Deschamps a misé sur un 4-3-3-, sans Lassana Diarra à la sentinelle, qui a perdu sa cousine dans les attentats et Antoine Griezmann, qui avait sa sœur au "Bataclan", mais a heureusement survécu au drame. Ils ont été remplacé dans le onze de départ respectivement par Yohann Cabaye et par Hatem Ben Arfa. Les deux premier joueurs sont rentré en cours de jeu. Quant au anglais, ils ont commencé le match en 4-4-2 losange.

Le match démarre plutôt calmement car la première action du match interviendra qu'à la onzième minute de jeu, après un tir de Gignac, suite à une passe de Ben Arfa. Quelque minute plus tard, l'Angleterre marque le premier but du match à la trente-neuvième minute du match, par Alli sur un magnifique tir, contré par Laurent Koscielni. Entre ces deux moment, aucune action ne s'est réellement passé. A la fin de la mi-temps, les anglais rentre avec un avantage au score. Ce match est un peu bizarre, mais l'actualité a pris malheureusement le pas sur le sportif.

Lors de cette deuxième période, le niveau de jeu du match n'augmentera pas. La plus grosse occasion lors de la deuxième occasion du match est le but de Wayne Rooney à la quarante-huitième minutes. A l'entré de Lassana Diarra, il s'est acclamé par le public du stade Wembley, du a la mort de sa cousine. Les bleus ont quand même tirer au but adverse, mais n'a pas été dangereux pour leur adversaire du soir. Les supporteurs ont commencé a quitté le stade a la quatre-vingt-quatrième minute, le match devient alors vraiement bizarre, tant au niveau du spectacle que de l'ambiance. A la fin du match, les bleus sont allé applaudir les supporteurs Français présent au stade pour assister a ce match.

Malgré la défaite, le plus important n'était pas là. Le véritable vainqueur est le football et l'hommage apporté au victrime de ses attentats tragique de Paris de 13 novembre 2015.

Publié dans football

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article