Draft 2017 : les joueurs à suivre

Publié le par bachelier18

Le 22 juin prochain aura lieu la 71ème édition de la draft NBA. Les trente franchises choisiront parmi les 182 joueurs inscrits cette année. Parmi les joueurs éligible, il y a 137 basketteurs qui proviennent du championnat NCAA et les 45 autres qui viennent d'autre championnat. Voici certains joueurs qui peuvent faire partie des 60 élus lors de cette draft.

Markelle Fultz (Meneur, Washington Huskies) : le joueur de 18 ans est probablement le futur n°1 de la draft cette année. Ses statistiques dans la précédente saison de la NCAA sont très bonne, surtout pour un Freshman . En effet, il a marqué 23,2 points, donné 5,9 passes et pris 5,7 rebonds en moyenne par rencontre. Malgré la saison mitigé de son équipe, qui a un bilan de 9 victoires pour 22 défaites, et le fait que son équipe n'a pas participé à la March Madness, cela n'a pas refroidi les recruteurs de le choisir au début des repéchages. Il a déclaré dans une interview que cette année plutot mauvaise des Huskies ne l'a pas enpeché de progresser.

Lauri Markkanen (Ailier Fort, Arizona Wildcats) : le jeune finlandais a décidé de s'inscrire au repéchage après une très bonne saison chez les Wildcats. L'ailier fort a disputé 37 rencontres dans sa seule saison en NCAA et a un bilan de 30,8 minutes disputé, 15,8 points, 7,2 rebonds et 0,9 passe en moyenne par rencontre. Cette saison, le scandinave et son équipe ont terminé avec un bilan de 23 victoires et de 13 défaites. Avec l'université de l'Arizona, le joueur né à Vantaa est allé jusqu'au Sweet 16 de la March Madness, soit le troisième tour, éliminé par l'université de Xavier. La bonne saison, ajouté au style de jeu plutot moderne du joueur nordique en fait un probable futur Top 10 et sera surement le premier européen a être drafté cette année.

Frank Ntilikina (Meneur, Starsbourg) : le meneur francais pourrait devenir le joueur francais drafté le plus haut. Actuellement, c'est Joackim Noah qui détient cette distinction, en étant choisi à la neuvième position par les Bulls de Chicago. D'après les prédictions, il est sélectionné aux alentours de la dixième place. Certains observateurs le compare à Tony Parker, ce qui a été contredis par l'entraineur de la SIG, Vincent Collet, qui ne veut pas de la comparaison. Le meneur est très bon défenseur et possède également un très bon tir. Il a signé son premier contrat professionel en décembre 2015, mais possédait déja une pétite expérience avec l'équipe sénior, car il avait déjà disputé des matchs avec ses derniers en étant espoir. Dans son palmarès, il y a deux titres remporté avec les équipes de France de jeune. Il a déjà pu jouer deux finales de Pro A avec la SIG. Des GM l'ont supervisé cette saison, lors de match de championnat. Cette année, il a déja disputé 29 rencontres. Il a des bonnes statistiques en match, avec 17,9 minutes de jeu disputé, 5,2 points inscrit, 2 rebonds pris et 1,3 passe de moyenne. Si les prédictions sont juste, il pourrait être le premier joueur repéché ne venant pas du championnat universitaire cette année.

Josh Jackson (Ailier, Kansas Jayhawks) : l'ailier de 18 ans peut espérer être choisi parmi les trois premiers, car il a des qualités physiques qui séduit les recruteurs des franchises NBA. Les coups durs qu'il a vécu pendant ces années lycée et universitaire lui ont surement permi de se renforcer mentalement, il dispose d'une maturité qu'il aidera a supporter la pression d'un joueur professionel. La saison dernière, le joueur de 20 ans a disputé 35 rencontres , avec un temps de jeu de 30,8 minutes en moyenne par rencontre. Ses statistiques en championnat universitaire sont intéressantes, puisqu'il a insrit 16,3 points, pris 7,4 rebonds et donné 3 passes par match. Avec les Jayhawks, il a fait une superbe saison, car l'équipe de kansas a un bilan de 31 victoires et de 5 défaites. Ces derniers ont été éliminé à l'Elite Eight, le quatrième tour de la deuxième de championnat, battus par l'université de l'Oregon. Il a les qualité pour gagner le concours de Dunk lors du All-Star Week-End.

Lonzo Ball (Meneur, UCLA Bruins) : le meneur de 18 ans est favori pour être repéché dans les première places de la prochaine draft. En effet, il est le plus grand concurrent à Markelle Fultz pour être choisi  en tant que n°1. Avec son père en tant qu'entraineur et ses deux frères, il a réussi l'exploit de terminé une saison sans aucune défaite et a permi a son lycée de gagner un titre, avant de rejoindre l'université de UCLA. Avec ses derniers, il a un bilan de 31 victoires et de 5 défaites durant la saison, mais est battu lors du Sweet 16, contre Kentucky, lors de la dernière March Madness. Avec les Bruins, il a joué 36 matchs, avec 35,1 minutes joué, marqué 14,1 points, pris 6 rebonds et donné 7,6 passes en moyenne par rencontre. Il peut devenir l'un des meilleur joueur de la ligue.

Jonathan Isaac (Ailier, Florida State Seminoles) : le floridien de 19 ans a de grande chance de terminer dans le top 10 des repéchages le 22 juin prochain. En effet, l'ailier de Florida State a réalisé une très bonne saison surtout pour un joueur de première année. Durant la saison 2016/2017 de la NCAA, le Freshman a disputé 32 rencontres, avec une moyenne de 26,2 minutes de jeu disputé, 12 points marqué, 7,8 rebonds pris et 1,2 passe par match. Avec son équipe, il a obtenu un bilan de 26 victoires et de 9 défaites, mais est sorti dès le deuxième tour de la March Madness, par l'équipe des Musketeers de Xavier. Malgré un manque de musculature, le style de jeu et la rapidité plait au équipe NBA et pourrait lui donner sa chance en le prennant au début de la prochaine promotion. Sa grande taille (2m11) peut aussi étre un avantage pour une franchise de la ligue majeur nord-américaine de basket.

Malik Monk (Arrière, Kentucky Wildcats) : le Freshman des Wildcats de Kentucky pourrait faire parti du top 5 de la prochaine promotion. En effet, l'arrière possède un très bon shoot, mais aussi de très bonne qualité offensive. Il a battu le record de points (754 marqué durant toute la saison) inscrit pour un joueur de première année, depassant ainsi Jamal Murray, avec qui il a un style de jeu assez proche. Certains matchs de folie qu'il a joué lors de la précédente saison universitaire pourrait incité certaine équipe de la grande ligue à le sélectionner. Pendant la dernière saison, son équipe a remporté 32 matchs, et en a perdu 6. Les Wildcats ont été éliminé au Elite Eight, par les futurs vainqueur de la March Madness, North Carolina. Malik Monk a disputé 38 rencontres, en étant 32,1 minutes sur le parquet en moyenne par match. Il a également inscrit 19,8 points, pris 2,5 rebonds et donné 2,3 passes. Il peut devenir un très grand shooter, si il arrive a s'imposer dans la ligue majeur nord-américaine de basket.

Publié dans sport us

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article